Comment ça marche ?

Comment le Yi-King fonctionne-t-il ? Nous pouvons envisager plusieurs possibilités :

  • Ca ne marche pas.

    Dans une société matérialiste telle que la notre, on peut considérer que le Yi-King nous répond de façon incohérente, et que nous surinterprétons ses réponses. Quand bien même le Yi-King répondrait de façon aléatoire, les commentaires sont pétris de réflexions philosophiques qui suffisent à nous faire évoluer dans la vie de tous les jours. En d’autres termes, même si les réponses sont inadéquates, consulter le Yi-King sera pour nous l’occasion de réfléchir à des concepts philosophiques plus vastes, qui pourront également nous inspirer dans la vie de tous les jours.

  • Le texte s’adapte à toutes les situations.

    Les tenants de cette théorie considèrent que les commentaires sont écrits de façon telle qu’ils peuvent répondre à toutes les circonstances. Par exemple, « Il faut réfléchir avant d’agir. » serait un conseil qui pourrait satisfaire toutes les questions. Cependant une telle affirmation ne résiste pas à une analyse approfondie des commentaires. Je ne citerai qu’un seul exemple, le trait 5 de l’hexagramme 43 : « Les autres reviennent car on n’a pas voulu continuer. ». Ce commentaire parle clairement du retour d’une situation que l’on n’a pas souhaitée, par conséquent il ne serait pas adapté aux situations nouvelles.

  • C’est le subconscient

    Parmi ceux qui consultent le Yi-King régulièrement, certains pensent que notre cerveau a des capacités insoupçonnées et serait en mesure de répondre de lui-même à nos interrogations. Par conséquent quand nous manipulons les tiges d’achillée, ce serait notre subconscient qui nous guiderait vers la réponse. C’est une théorie intéressante, mais elle présuppose que nous ne consultions le Yi-King qu’au moyen de baguettes, ou à la rigueur des pièces de monnaie. Elle est battue en brèche par l’apparition des consultations à l’aide d’un ordinateur. En effet, si notre cerveau peut nous conduire à notre insu vers le choix de certaines baguettes, ou même affecter la manière dont nous lançons les pièces de monnaie, influencer un ordinateur situé à plusieurs centaines de kilomètres devient complètement irréaliste.

  • C’est la synchronicité

    La Synchronicité a été théorisée par Carl Gustav Jung. Ici, notre cerveau ne joue plus le rôle moteur mais le Yi-King agirait comme une boussole qui nous indiquerait notre position dans l’air du temps. C’est une théorie qui est largement acceptée de nos jours, les exemples de synchronicité étant nombreux.

  • C’est un oracle

    Finalement, ce serait l’explication la plus simple. Nos ancêtres consultaient des oracles quand ils avaient des questions importantes à résoudre. Notamment la Pythie à Delphes. Ici le Yi-King serait un canal entre nous et le divin.

Comme vous le voyez, les théories divergent. Elles ne sont pas neutres car en choisir une va affecter la nature des questions que vous poserez. Peut-être avez vous un avis totalement différent sur la question ? Dans ce cas n’hésitez pas à le partager en commentaire. Vous pouvez également consulter le Yi-King à ce sujet.

Aller plus loin

Les trigrammes